Rendez-vous le 24 janvier pour construire un mouvement collectif pour la santé au travail !

Dans notre appel « Pour ne plus perdre sa vie à la gagner (janvier 2015), nous exprimions notre volonté de résister à l’offensive visant à l’affaiblissement des droits collectifs des salariés et les attaques contre les CHSCT et la médecine du travail. Les Etats généraux de la santé des travailleurs (mars 2016), rassemblant plus de 500 personnes, ont concrétisé notre projet de rassembler largement syndicalistes, experts, associations et syndicats, militants de la santé des travailleurs. Nous proposons de franchir encore une étape en construisant sur le long terme un mouvement large, pluraliste, pour les droits collectifs des salariés à défendre leur santé.
Lire la suite

Programme des États Généraux pour la santé des travailleuses et travailleurs – Communiqué #3

Le collectif pour la santé des travailleuses et travailleurs a préparé un projet de programme pour les États généraux des 16 et 17 mars 2016. Vous le trouverez ci-dessous. Nous l’avons élaboré en prenant en compte vos propositions, suggestions et contributions en tentant de permettre à toutes et tous d’y trouver sa place. C’était un exercice difficile tant vous êtes nombreuses et nombreux à faire des propositions. Comme nous le disions, ces journées n’auront de sens que si celles et ceux qui y participent s’en emparent. C’est pourquoi le collectif continue à vous demander de nous adresser vos propositions de contribution (récit d’une lutte ou d’une expérience, exposition d’un problème…) sur les différents ateliers que nous avons proposé. Chacun des ateliers devra permettre de confronter des analyses, des contributions, d’avoir des échanges, d’élaborer et de construire ensemble des pistes d’actions, de revendications, de construire des outils de terrain pour agir ensemble. Ils restent encore quelques places, continuez à vous inscrire.
Lire la suite

La santé au travail n’est pas négociable !

Louis-Marie Barnier (Fondation Copernic), Eric Beynel (porte parole Union syndicale Solidaires), Alain Carré (SMTIEG-CGT), Daniele Linhart (sociologue, directrice de recherches émérite au CNRS) et Annie Thebaud Mony (directrice de recherches honoraire à l’INSERM) réagissent à la future loi qui va être présentée par la ministre du travail au sujet du temps et de la santé de travail.
Lire la suite

Perdre sa vie à la gagner – Reportage de Liza Fanjeaux

Chaque jour, en France, entre 6 et 10 personnes meurent de maladies professionnelles. Malgré le scandale de l’amiante et les progrès de la technologie, plus de deux millions de salariés français continuent d’être régulièrement exposés à des cancérogènes sur leur lieu de travail. La crise économique que connaît le pays, ces dernières années, n’a fait qu’accentuer cette réalité. Ouvriers précaires, recours à la sous-traitance, pression de l’emploi : beaucoup de travailleurs doivent choisir entre «le salaire d’aujourd’hui» et la «santé de demain». Ce film raconte le combat de ces hommes qui, derrière les portes d’usines et au sein d’associations, dénoncent cette épidémie invisible.

Invitation et appel à contribution pour les États Généraux de la santé des travailleuses et travailleurs des 16 et 17 mars 2016 – Communiqué #2

Il est d’usage d’inaugurer une nouvelle année par des résolutions. Celle du collectif pour la santé des travailleuses et travailleurs est de poursuivre un travail commencé il y a un an, par le lancement de l’appel « Pour ne plus perdre sa vie à la gagner ! ». Appel qui pointait la multiplication des attaques du patronat et du gouvernement contre les droits sociaux, notamment en matière de santé au travail, dans un contexte pourtant alarmant du fait de logiques organisationnelles qui, au nom d’une soi-disant « rationalisation » des coûts, aggravent l’exploitation des corps et dégradent de manière profonde la santé de tant de travailleuses et travailleurs. Le travail du Collectif se poursuit par la tenue en mars 2016 des États généraux de la santé des travailleuses et travailleurs.
Lire la suite

Invitation et appel à contribution pour les États Généraux de la santé des travailleuses et travailleurs des 16 et 17 mars 2016 – Communiqué #1

Pour ne plus perdre sa vie à la gagner !

Nous sommes confronté-e-s à des organisations du travail de plus en plus violentes et à des employeurs qui nient ou banalisent les dégâts humains engendrés, quand ils ne les mettent pas dans la balance du chantage à l’emploi. Combien de nouvelles victimes des produits toxiques inhalés au travail ? Combien d’apprentis, d’intérimaires ou de salarié-e-s sous-traitant-e-s soumi-se-s à des travaux dangereux, dans l’indifférence du donneur d’ordres ? Combien de pathologies générées par des travaux de nuit injustifiés ? Jusqu’où iront l’accélération des rythmes et la réduction des marges de manœuvre des travailleur-se-s, et qui peut espérer échapper aux troubles musculo-squelettiques, aux atteintes à la santé mentale qui en découlent ? Où s’arrêtera le mépris des directions pour la réalité de notre travail, de son sens, et de ses conditions de réalisation ?

Lire la suite