Signalement du risque par le médecin du travail : une obligation déontologique et réglementaire sans les moyens de l’assumer

Signalement collectif du risque par le médecin du travail : documents réglementaires et alerte collective

Conseiller de la communauté de travail, il est approprié qu’il signale les risques collectifs. Le médecin du travail doit dorénavant en plus de la fiche d’entreprise (D4624-37 à D4624-41) et du rapport annuel (D4624-42 à D4624-45) intervenir dans le champ collectif en signalant spécifiquement à l’employeur et au CHSCT, un risque qu’il constaterait (L4624-3).

Lire la suite

Les amendements à la loi « dialogue social » : l’article 26, un passage à l’acte précipité vers la fin de la médecine du travail

Alors que le rapport de la commission « aptitude et médecine du travail » (voir la fiche documentaire) était à peine rendu public, le député responsable du groupe de travail, déposait des amendements à la loi « dialogue social », qui ont été votés à l’article 26 de la Loi.

Lire la suite

RPS, les risques liés à l’organisation managériale du travail : le diagnostic des effets de ces risques interdit par l’ordre des médecins — Caducée et idéologie libérale

Un contexte de pratiques cliniques reconnues institutionnellement et ignoré par l’ordre des médecins

Avançant dissimulé derrière un écran de mots (professionnalisme, employabilité, qualité…), le management progresse irrésistiblement parmi et à l’intérieur des entreprises. Il met en œuvre des moyens qui relèvent de pratiques sectaires qui se traduisent souvent par de l’individualisation et de la mise en concurrence des travailleurs, de l’intensification du travail qui ne permet plus de temps morts, de l’instrumentalisation des corps (réification) et des esprits (emprise).
Lire la suite

Effets des Cancérogènes professionnels : la prévention insuffisante d’un désastre sanitaire

Des expositions très importantes (enquête SUMER)

En 2010, 2 180 000 salariés, soit 10 % d’entre eux, ont été exposés à au moins un produit chimique cancérogène au cours de la semaine précédant l’enquête
Les ouvriers sont les plus exposés puisqu’ils représentent plus des deux tiers des salariés exposés à au moins un cancérogène chimique.
Lire la suite

Commission ministérielle « aptitude et médecine du travail » : droits des travailleurs et médecine du travail quel avenir ?

La commission aptitude et médecine du travail, mise en place par les ministres du travail et de la santé suite au tollé soulevé par la 21ème et 22ème mesures de simplification, a rendu son rapport. Il s’agit d’un rapport conforme à l’esprit des mesures de « simplification » et dans lequel les problèmes sont évoqués mais sans que les solutions proposées y portent véritablement remède. Par certains aspects les solutions préconisées sont pires que les problèmes qu’elles ont pour ambition de traiter.

Lire la suite