La santé au travail n’est pas négociable !

Louis-Marie Barnier (Fondation Copernic), Eric Beynel (porte parole Union syndicale Solidaires), Alain Carré (SMTIEG-CGT), Daniele Linhart (sociologue, directrice de recherches émérite au CNRS) et Annie Thebaud Mony (directrice de recherches honoraire à l’INSERM) réagissent à la future loi qui va être présentée par la ministre du travail au sujet du temps et de la santé de travail.
Lire la suite

La liberté d’expression sur le travail, un enjeu de santé publique

Le travail peut nuire à la santé. Les organisations du travail créent des risques, que les employeurs tolèrent et banalisent, quand ils ne les posent pas dans la balance du chantage à l’emploi. Les signaux d’alerte sont multiples, de la médiatisation des suicides sur le lieu de travail au constat d’une « épidémie » de troubles musculo-squelettiques, en passant par le chiffrage terrible des dizaines de milliers de victimes de l’amiante, ou encore les enquêtes indiquant une accélération des rythmes de travail et une réduction des marges de manœuvre des salariés…

Lire la suite

La mise à mort de la médecine du travail et de la protection de la santé au travail – texte collectif MDT ASMT-SNPST-SMTIEG

Les médecins du travail sont chargés depuis 1946, d’une mission d’ordre public social qui consiste « à éviter toute altération de la santé des travailleurs du fait de leur travail ».

La médecine du travail a, dès l’origine, été entravée par deux dispositions :
la gestion de l’institution par les employeurs qui ont ainsi les moyens de s’opposer à un exercice qui serait contraire à leurs intérêts immédiats
et la notion d’aptitude et celle d’inaptitude du salarié au poste de travail qui sont pourtant absentes de la loi organique qui ne prévoit que des propositions de transformation ou de mutation de poste.
Lire la suite